Se faire connaître

Montrer ce que l’on sait faire

Je ne sais pas si c’est de la chance, mais en tout cas, mon travail est plutôt bien reconnu, voir très bien par la plupart des personnes que j’ai eu la chance de photographier ces derniers mois. Il m’arrive même, pendant des mariages, que des personnes s’adressent à moi pour me féliciter pour ma discrétion, mon professionnalisme etc. J’en suis heureux. Je ne pourrais pas en dire autant d’autres professions, mais là n’est pas la question.

Cette reconnaissance ponctuelle (mais ô combien encourageante !) est-elle suffisante ? Oui et non. Elle est suffisante pour nous conforter dans nos compétences. Je ne suis pas (et ne serai probablement jamais) le plus grand photographe du monde (et pourquoi vouloir l’être ?) mais par contre, je sais que je suis tout à fait capable de couvrir un mariage du début à la fin et surtout, que je suis en mesure d’apporter quelque chose de vraiment unique aux mariés.

Mais elle n’est pas suffisante pour permettre de vivre de cette activité. Faire connaître son travail est un chemin long et parfois épuisant. Il n’est pas question de qualité de travail, mais de notoriété. En gros, plus vous êtes connus, plus vous vous ferez connaître. Les prestataires (quel que soit le domaine) qui remplissent leur carnet de commande ne sont pas les meilleurs, mais bien ceux qui font le plus parler d’eux (en bien, malgré tout).

Bref, c’est pour cette raison que j’ai récemment décidé de reprendre les choses en mains en allant à la rencontre des autres prestataires.

Et c’est ce dont je vous parle dans cette vidéo...

Bon visionnage :-)

https://youtu.be/oQSPBuwtMeg