Photographier n’est pas seulement l’acte de faire des images.

C’est aussi et avant tout une appréhension particulière de la réalité

L’envie de photographie les artistes et les artisans est au croisement de ma culture personnelle : je suis un artiste (photographe,musicien, auteur) fils d’artisan (ébeniste).

L’image est de la matière. On la touche et elle permet de toucher ce qu’elle contient.

L’image transmet du son : on entend le son des voix, des machines.

L’image emet les odeurs de l’impermanence des souvenirs et la garde au chaud pour la mémoire.

L’image raconte votre métier d’artiste, votre geste d’artisan.

L’image est affaire de goût, même si je reste convaincu que tous les goûts ne sont pas dans la nature.

Je photographie ce qui me ressemble.
Mais je fais partie de ceux qui pense que la ressemblance ne signifie pas une apparence identique.

Le geste du flûtiste est aussi fin et subtil que celui de l’ébéniste. et le contraire est vrai aussi. C’est ce que j’ai compris, à force de cotoyer les deux mondes depuis près de 30 ans.